Réservé aux abonnés

Les tractations se poursuivent pour le poste de premier ministre

Le choix de Mohamed ElBaradei s'est finalement heurté aux réserves du parti salafiste al-Nour.
07 août 2015, 11:33
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Les nouvelles autorités égyptiennes semblaient hier revenir sur le choix annoncé samedi soir de Mohamed ElBaradei comme premier ministre, pour ne pas s'aliéner les salafistes. Partisans et opposants du président islamiste déchu Mohamed Morsi se mobilisaient dans la rue.

Le choix de Mohamed ElBaradei, annoncé par l'agence officielle Mena et plusieurs sources politiques et militaires, s'est finalement heurté aux réserves du parti salafiste al-Nour, partenaire islamiste d'une coalition principalement constituée de mouvements laïcs.

Après avoir convoqué la presse pour une annonce samedi soir, le...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois