Lifting rose pimpant pour un monument de l'armée soviétique à Sofia

Un monument de l'armée soviétique a été repeint en rose pendant le nuit de mardi à mercredi à Sofia, en Bulgarie. Les auteurs anonymes ont voulu commémorer l'invasion de la Tchécoslovaquie par le Pacte de Varsovie, il y a 45 ans.
07 août 2015, 11:41
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Retouché à de nombreuses reprises déjà, c'est la première fois que le monument est repeint en rose.

Le principal monument de l'armée soviétique à Sofia a été recouvert d'un rose pimpant pendant la nuit de mardi à mercredi. Pour ses auteurs anonymes, l'insolent lifting commémore l'invasion de la Tchécoslovaquie par le Pacte de Varsovie, il y a 45 ans. Les reliefs de la massive sculpture de bronze, représentant neuf soldats soviétiques, étaient également couverts des inscriptions "Prague 68" et "La Bulgarie s'excuse".

Ce monument avait déjà été retouché. En 2011, des artistes anonymes avaient peint des costumes de héros sur les sculptures, dont celui de Superman, mais aussi du Père Noël et même du clown mascotte de la chaîne américaine de restauration rapide Mac Donald's.

Excuses bulgares

En tant que membre du Pacte de Varsovie, les troupes bulgares ont pris part à l'invasion de l'ancienne Tchécoslovaquie dans la nuit du 20 au 21 août 1968, mettant brutalement fin à la révolte des réformateurs du Printemps de Prague. La Bulgarie a été le dernier pays du pacte à s'excuser officiellement, en 1990, pour son rôle dans l'invasion.

Le monument a été érigé dans le centre-ville en l'honneur de l'armée soviétique à l'origine de la mise en place du régime communiste en Bulgarie après la Seconde guerre mondiale. Il donne lieu depuis des années à une controverse dans le pays.

L'idée de sa destruction, lancée à plusieurs reprises par des leaders anticommunistes, a systématiquement suscité la vive opposition de l'ambassade de Russie et les Russophiles du pays, qui mettent en avant le combat de l'armée rouge contre le nazisme.