Lyon: la Norvège décroche le Bocuse d'Or de la gastronomie

Orjan Johannessen, chef norvégien de 29 ans a remporté mercredi soir le Bocuse d'Or, pour la quatrième fois depuis sa création en 1987.
07 août 2015, 15:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
epa04591652 Norway's chef Orjan Johannessen (C) celebrates winning the Gold Bocuse award during the Bocuse d'Or Final gastronomic competition in Lyon, France, 28 January 2015. Chefs from 24 countries participated in the two-days final competition.  EPA/EDDY LEMAISTRE

Un chef norvégien de 29 ans a décroché mercredi soir le Bocuse d'Or à la 15e édition de ce championnat du monde de gastronomie organisé à Lyon. La distinction est assortie d'un chèque de 20'000 euros.

Chef du restaurant familial Bekkjarvik Gjestgiveri à Bekkjarvik (ouest de la Norvège), Orjan Johannessen, a remporté ce précieux trophée devant l'Américain Philip Tessier, 35 ans, et le Suédois Tommy Myllimaki, 36 ans, au cours d'un show à grand spectacle, au dernier jour du salon international de la gastronomie (Sirha).

Les 24 membres du jury, présidé par le Français Thibaut Ruggieri, Bocuse d'Or 2013, ont été conquis par sa "pintade fermière des Landes parfumée aux cèpes et fenouil, oignons paille, citrouille Hokaïdo et salsifis gratinés", ainsi que par sa "truite fario et crabe Kamachatka croustillante".

C'est la quatrième fois que la Norvège remporte le Bocuse d'Or depuis la création, en 1987, de ce concours par le Pape de la cuisine française, Paul Bocuse.

Prix spécial poisson

Absent pour la première fois à cette grand messe, car très affaibli à bientôt 89 ans, c'est son fils Jérôme, président du Sirha, qui a remis au Norvégien la précieuse statuette sous une pluie de confettis et les clameurs du public. Cité parmi les favoris, le Japon s'est vu remettre le "prix spécial poisson".

Par groupes de 12, mardi et mercredi, 24 chefs internationaux se sont affrontés pendant cinq heures et demie pour sublimer la pintade fermière des Landes Label Rouge, ainsi que la truite fario.