Madagascar: 38 morts, dont 16 enfants, dans un incendie accidentel

Seul un garçon a survécu à l'incendie qui a ravagé une maison du village d'Ambalavato à Madagascar. Le bilan est lourd, 38 personnes sont mortes, dont 16 enfants.
25 juil. 2016, 16:30
/ Màj. le 25 juil. 2016 à 16:37
La tragédie est survenue lors d'une pendaison de crémaillère. (Illustration)

Trente-huit personnes ont péri ce week-end dans l'incendie d'une maison pendant une pendaison de crémaillère au centre de Madagascar. La gendarmerie a précisé que le sinistre était d'origine accidentelle.

"Sur les 39 occupants de la maison, 38 ont péri, dont 16 enfants", a déclaré le responsable de la communication de la gendarmerie à Antananarivo, le commandant Herilalatiana Andrianarivosona. Le drame s'est produit dans le village d'Ambalavato dans le district d'Ikalamavony.

"Une festivité a eu lieu à Ambalavato après la finition de la réhabilitation d'une maison ancestrale au toit de chaume", a-t-il expliqué. C'est ce toit qui a pris feu dans la nuit de samedi à dimanche. Plusieurs membres de la famille du propriétaire avaient fait le déplacement pour cette crémaillère.

Attisé par le vent, le feu qui alimentait un four construit dans la cour de la maison s'est d'abord propagé à une petite cabane en paille de riz, avant d'embraser le toit de la maison principale, a précisé Herilalatiana Andrianarivosona. Seul un garçon a pu échapper aux flammes, en sautant par la fenêtre.