Réservé aux abonnés

Manuel Valls entre en force dans la campagne

Le premier ministre a annoncé, hier en début de soirée, sa candidature à la primaire du Parti socialiste. Il démissionnera aujourd’hui.
05 déc. 2016, 23:24
/ Màj. le 06 déc. 2016 à 00:01
French Prime Minister Manuel Valls delivers his speech to announce his candidacy for the Socialist primary next month in Evry, outside Paris, Monday Dec. 5, 2016. Valls hopes to unite the Socialists under his banner and give the left a chance to stay at the Elysee, in the most ambitious challenge of his political life after president Francois Hollande decided not to run for re-election next year. Board reads: Winning for everything that unites us. (AP Photo/Thibault Camus) France Election

«J’ai cette force en moi, cette volonté de servir mon pays, c’est au-delà des mots, c’est une conviction totale, je veux tout donner pour la France!» Hier soir, à Évry, en Essonne, là où il a été élu maire pour la première fois en 2001, Manuel Valls s’est déclaré «candidat à la présidence de la République», donnant cependant rendez-vous aux électeurs de gauche en «janvier», c’est-à-dire à l’occasion de la primaire. Le premier ministre souhaite agir «en pleine liberté» pour «proposer un chemin» aux Français. «En accord total avec le président de la République», il a indiqué son intention de qui...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois