Mario Monti promet rigueur, croissance et équité

Le nouveau chef du gouvernement italien Mario Monti a affirmé aujourd'hui devant le Sénat que l'action de son gouvernement serait axée sur la «rigueur budgétaire», la «croissance» et l'«équité» afin de sortir l'Italie de la crise. Un vote de confiance est prévu en soirée.
03 août 2015, 19:19
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
mario_monti_key

«L'absence de croissance a annulé les sacrifices» déjà accomplis dans le cadre des derniers plans d'austérité, a-t-il estimé, s'engageant à respecter l'objectif de l'équilibre budgétaire en 2013 à réduire la dette publique colossale du pays.

M. Monti a souligné que l'Italie devait cesser d'être considérée comme «le maillon faible» de l'Europe et reprendre «à plein titre» son rôle dans l'élaboration du projet européen. «Sinon nous risquons de devenir partenaire d'un modèle que nous n'aurons pas collaboré à construire» qui pourrait être bâti par «qui ne veut pas d'une Italie forte».