Météo: canicule au Canada et aux Etats-Unis due au réchauffement climatique

Il n'y a plus de doute. La canicule extrême qui s'est abattue sur l'Amérique du Nord il y a une semaine est bien la conséquence du réchauffement climatique.
08 juil. 2021, 14:33
/ Màj. le 08 juil. 2021 à 14:33
Les températures ont atteint des records au Canada avec près de 50 degrés.

La vague de chaleur qui a frappé fin juin l'Ouest des Etats-Unis et du Canada aurait été "presque impossible" sans le réchauffement climatique causé par les humains, a conclu mercredi un groupe de chercheurs.

Les scientifiques du World Weather Attribution, une initiative regroupant des experts de divers instituts de recherche dans le monde, ont estimé que le changement climatique avait rendu cet événement au minimum 150 fois plus susceptible de se produire.

 

Les températures subies ont été tellement anormales par rapport aux moyennes habituelles dans cette région qu'il a été compliqué pour les chercheurs de calculer à quel rythme un tel événement pourrait se reproduire. Mais selon eux, avec le climat actuel, une telle vague de chaleur pourrait statistiquement avoir lieu une fois tous les 1000 ans.

Ils ont par ailleurs déterminé que les températures enregistrées ont été environ 2°C plus élevées qu'elles l'auraient été si cet épisode de chaleur extrême avait eu lieu au début de la révolution industrielle.

Le mois dernier, le Canada a battu plusieurs fois son record absolu de température, qui s'est finalement établi à 49,6°C dans le village de Lytton, le 30 juin.

 

Les Etats américains de Washington et de l'Oregon se sont également retrouvés sous ce "dôme de chaleur", provoqué par de fortes pressions emprisonnant l'air chaud. Ce phénomène climatique n'était pas inédit en soi, mais bien plus puissant que constaté jusqu'ici.

A lire aussi : Le Canada enregistre un record de chaleur à 49,5 degrés

Le bilan humain exact n'est pas encore connu mais s'élève à au moins plusieurs centaines de décès.