Micronésie: ils vendent leur hôtel de 16 chambres via des billets de tombola à 49 francs

Doug et Sally Beitz ont construit un complexe hôtelier sur l'île de Kosrae, en Micronésie, il y a 22 ans. Aujourd'hui, ce couple d'Australien a atteint la cinquantaine et il souhaite de rapprocher de sa famille. Mais, au lieu de vendre son hôtel au plus offrant, il a décidé d'organiser une tombola à l'échelle mondiale. Le tirage a lieu demain mardi.
25 juil. 2016, 14:01
/ Màj. le 25 juil. 2016 à 14:29
Avec un peu de chance, tout ceci est à vous pour la modique somme de 49 francs!

Plus de 53'000 billets avaient déjà été vendus en un weekend, dans 150 pays. Il faut dire que le premier prix de cette tombola particulière a de quoi attirer les convoitises. Il s'agit ni plus ni moins que d'un complexe hôtelier de 16 chambres situé sur l'île paradisiaque de Kosrae, en Micronésie, dans le Pacifique occidental.

Le prix du billet? 49 francs suisses. Et on connaîtra le nom de l'heureux gagnant demain mardi, après le tirage au sort.

Cette idée un peu folle? Elle nous vient de Doug et Sally Beitz, deux quinquagénaires australiens qui sont tombés amoureux de ce coin de paradis en 1994 et qui y ont construit le Kosrae Nautilus Resort. Aujourd'hui, ils aspirent à se rapprocher de leur Australie natale et de leur famille, racontent-ils sur leur blog. "Nous avons quatre garçons et, depuis trois ans, une petite-fille. Notre but, désormais, c'est de devenir des grands-parents professionnels." 

 

Ils disent préférer voir leur hôtel dans les mains de quelqu'un qui, comme eux, en avait rêvé et qui, comme eux, y mettra toute son âme, plutôt que de faire une bonne affaire financière en le vendant à un investisseur. Mais, alors que la vente n'est pas encore terminée, ils ont déjà récolté plus de 2,5 millions de francs. Ils devraient donc, au final, aussi s'en tirer financièrement.

En plus de l'hôtel totalement dépourvu de dettes, vous pouvez aussi devenir l'heureux propriétaire d'un club de plongée et diriger un staff de 16 personnes qualifiées, deux bateaux, huit véhicules et une clientèle de surfeurs et de plongeurs très fidèles.

Le rêve est à portée de clic!

par Olivier Hugon