Mort d'Aylan: quatre passeurs arrêtés en Turquie

Quatre passeurs présumés ont été arrêtés en Turquie vendredi, soupçonnés d'être responsables du décès de 12 personnes, dont le petit Aylan, dans la nuit de mardi à mercredi, entre la Turquie et Kos, en Grèce.
08 sept. 2015, 17:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le père d'Aylan enterrant son fils, dont le corps inerte a fait la Une des journaux.

Les quatre hommes, des Syriens, ont été inculpés de trafic d'êtres humains et de négligence volontaire qui a causé plusieurs décès, a précisé la police locale.

La photographie du petit corps allongé d'Aylan Kurdi, trois ans, sur le sable, vêtu d'un t-shirt rouge et d'un pantalon bleu, a suscité des messages de sympathie et des réactions d'indignation venus du monde entier.

Ce simple cliché est venu résumer la tragédie des migrants qui, depuis des mois, fuient leurs pays en Afrique, au Proche-Orient ou en Asie pour rejoindre l'Europe afin d'échapper à la guerre et à la misère.