Moubarak jugé en appel le 11 mai prochain

Hosni Moubarak, l'ex raïs egyptien, sera rejugé en appel le 11 mai prochain. Lui et cinq de ses adjoints avaient écopé de la prison à vie pour complicité du meurtre de plus de 800 manifestants lors de la révolution.
07 août 2015, 11:14
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
President of Egypt, Hosni Moubarak attends a session at the French-Africa Summit in Cannes, southern France, Friday, Feb. 16, 2007. French President Jacques Chirac, host of the Cannes summit that brought together some 40 African heads of state and government, earlier Thursday called Darfur a humanitarian disaster and urged Sudan and "all the belligerents" to accept peacekeepers. (AP Photo/Lionel Cironneau)

La Cour d'appel du Caire a fixé la date du 11 mai pour le nouveau procès de l'ex-président égyptien Hosni Moubarak, accusé de complicité dans le meurtre de manifestants et de corruption, a indiqué mercredi une source judiciaire. Le Parquet a lui ordonné que M. Moubarak, hospitalisé, retourne en prison.

Ce nouveau procès devait commencer le 13 avril. Mais le juge, mis en cause pour l'acquittement de dignitaires du régime déchu dans un autre procès, s'est récusé en demandant que le dossier soit confié à un autre tribunal.

La Cour de cassation égyptienne a jugé recevable en janvier l'appel de l'ancien président et de son ministre de l'Intérieur Habib al-Adli, tous deux condamnés à la prison à vie pour leur implication dans la répression de la "Révolution du Nil".

Hosni Moubarak, Habib al-Adli et quatre de ses adjoints avaient été reconnus coupables de complicité dans la mort de plus de 800 manifestants au cours des 18 jours de l'insurrection.

Le procureur général égyptien a en outre ordonné mercredi que M. Moubarak, actuellement en détention dans un hôpital militaire, retourne en prison car son état de santé est "stable", a indiqué une source judiciaire. M. Moubarak, qui aura 85 ans en mai, doit être transféré vers la prison de Tora, en banlieue du Caire.