Réservé aux abonnés

Nicolas Sarkozy face au juge

L'ex-président français a passé la journée dans le bureau de Jean-Michel Gentil, à Bordeaux, en vue d'une possible mise en examen.
06 août 2015, 15:11
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6592689.jpg

Un impressionnant dispositif a été mis en place, hier à Bordeaux, pour l'audition de Nicolas Sarkozy, qui devait être interrogé comme un justiciable ordinaire dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Depuis mercredi, le palais de justice de Bordeaux, une construction moderne située à proximité de la prestigieuse Ecole nationale de la magistrature, a été "bunkérisé", selon l'expression d'un avocat sur place. L'ensemble des poubelles ont été plusieurs fois fouillées, et les forces de l'ordre ont été déployées dès l'aube autour du tribunal pour sécuriser l'approche de l'ancien président, qui a e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an