Niger: quatorze militaires tués dans une attaque dans l’ouest du pays

Des «terroristes lourdement armés» ont tué quatorze militaires mercredi dans une attaque dans la région de Tillabéri, dans l’ouest du Niger. Tout le Sahel est désormais visé par les assauts de plus en plus audacieux de groupes islamistes.
26 déc. 2019, 23:20
/ Màj. le 26 déc. 2019 à 23:21
Tout le Sahel est désormais visé par des assauts de plus en plus audacieux.

Quatorze militaires ont été tués mercredi dans une attaque de «terroristes lourdement armés» dans la région de Tillabéri, dans l’ouest du Niger, a annoncé jeudi le ministère nigérien de l’Intérieur. C’est dans cette même région de Tillabéri, proche du Mali, que 71 soldats nigériens avaient été tués le 10 décembre.

A lire aussi : Nigeria: le bilan d’une attaque de Boko Haram grimpe à 65 morts

Il s’agissait alors de la pire attaque depuis le regain des attaques djihadistes en 2015 dans ce pays sahélien pauvre, revendiquée par l’Etat islamique. Tout le Sahel – en particulier le Mali, le Niger et le Burkina -, est désormais visé par les assauts de plus en plus audacieux de groupes islamistes.

Centrafrique: des affrontements à Bangui ont fait au moins 30 morts

Les affrontements entre miliciens et commerçants, mercredi et jeudi dans le quartier musulman PK5 de Bangui, en Centrafrique, ont fait au moins 30 morts, selon une source sécuritaire et l’imam du quartier. La situation sécuritaire reste extrêmement précaire en Centrafrique.

«Trente morts ont été apportés à la mosquée», a affirmé Awad Al Karim, imam de la mosquée Ali Babolo, une figure du PK5, un quartier qui échappe au contrôle des autorités centrafricaines et des forces des Nations unies.