Nigeria: écoles fermées après le massacre d'élèves et d'enseignants

Suite au massacre de 42 personnes dans l'attaque d'un lycée secondaire par Boko Haram, les écoles de l'Etat de Yobe au nord-est du Nigeria sont fermées.
07 août 2015, 11:33
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les écoles secondaires de l'Etat de Yobe (nord-est du Nigeria) seront fermées jusqu'à la rentrée de septembre. Cette décision fait suite au massacre de 42 personnes dans l'attaque d'un lycée.

Les écoles secondaires de l'Etat de Yobe (nord-est du Nigeria) seront fermées jusqu'à la rentrée de septembre, a annoncé dimanche un communiqué officiel. Cette décision fait suite au massacre de 42 personnes dans l'attaque d'un lycée. L'attaque a été attribuée au groupe islamiste Boko Haram.

Le gouverneur de Yobe Ibrahim Gaidama appelle également l'armée nigériane à rétablir les liaisons des téléphones cellulaires, car leur suspension empêche les habitants de rendre compte d'activités suspectes dans la région.

L'armée a interrompu les communications dans le nord-est du pays au début de son offensive, le 15 mai, contre les positions de Boko Haram afin de mettre un terme aux activités militaires de la secte extrémiste.

Quarante-deux personnes, des élèves pour la plupart, ont été tuées la nuit de vendredi à samedi dans l'attaque du lycée de Mamudo dans l'Etat de Yobe par des hommes armés présentés comme des islamistes de Boko Haram, selon des sources hospitalières. Selon l'armée, l'attaque a entraîné la mort de 21 personnes.

Mamudo est situé à quelque cinq kilomètres de Potsikum, l'un des foyers de l'insurrection de Boko Haram ces derniers mois.

Troisième attaque contre une école

L'Union européenne a condamné dimanche "le meurtre ignoble d'enfants innocents" dans un communiqué de Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l'UE, au nom des 28 Etats membres. Il s'agit de la troisième attaque contre une école de la région.