Paris: Steve Cohen en justice pour avoir dansé le sexe relié à un coq

Un artiste sud-africain risque une amende avec sursis pour avoir dansé au pied de la Tour Eiffel, le sexe relié à un coq. La justice parle d' "exhibition sexuelle", Steven Cohen, c'est son nom, considère ça comme une performance artistique.
07 août 2015, 13:31
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Steven Cohen s'est produit au cœur de Paris, sur l'une des places les plus fréquentées du monde, le 10 septembre dernier.

L'artiste sud-africain Steven Cohen a comparu devant la justice française pour "exhibition sexuelle" pour avoir dansé le sexe relié à un coq. Une amende avec sursis a été requise lundi au tribunal correctionnel de Paris. Le jugement a été mis en délibéré au 5 mai.

Les faits remontent au 10 septembre, sur le parvis du Trocadéro, face à la tour Eiffel. Vêtu d'un costume d'oiseau et perché sur des chaussures à semelles compensées, l'artiste performeur de 51 ans, connu pour son apparence excentrique, avait dansé, un coq relié à son sexe enrubanné, dont le bout était apparent.

"Ce n'était pas le pénis le focus", a expliqué lundi l'artiste. Cette performance traduisait l'expression d'une identité, "mâle, blanc, homosexuel, juif", a-t-il affirmé. Tout cela n'avait "rien à voir avec le sexe", mais était lié à "l'identité du genre".

"Le tribunal n'est pas là pour apprécier la valeur artistique de votre performance artistique, le tribunal n'est pas critique d'art", a souligné le président. L'artiste a argué que "personne ne s'est plaint", pas même les religieuses qui passaient par là.

Pour le procureur, la question est de déterminer s'il y a eu un consentement du public, qui selon lui se trouve surpris car on lui montre "une scène de nature sexuelle". L'artiste n'a rien imposé à quiconque, "les gens qui n'ont pas envie de regarder s'éloignent", a plaidé l'avocate de l'artiste, Me Agnès Tricoire.

Emmené au commissariat, Steven Cohen, que les policier avaient empêché de se démaquiller, "a été humilié pendant neuf heures", a poursuivi Me Tricoire. Il a été "traité comme un prostitué homosexuel".