Réservé aux abonnés

Périlleuses frictions dans le ciel syrien

La Russie menace les Etats-Unis après qu’un F-18 de la Navy a abattu un avion syrien près de Raqqa. Washington veut réduire l’influence de l’Iran.
21 juin 2017, 00:30
/ Màj. le 21 juin 2017 à 00:01
epa06036407 A handout photo made available by the US Department of Defense (DoD) dated 10 April 2017 shows an F/A-18E Super Hornet aircraft. According to the Pentagon a US Navy F/A-18  shot down a Syrian government fighter jet shortly after the Syrians bombed US-backed fighters in northern Syria on 18 June 2017. This is the first time a US jet has shot down a manned fighter aircraft in more than a decade.  EPA/JAKE CANNADY /US DOD HANDOUT  HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES SYRIA USA CONFLICT

Les incidents s’enchaînent en Syrie entre les camps emmenés par les Etats-Unis et la Russie, accroissant les risques de confrontation entre les deux puissances. Les forces de Bachar el-Assad, soutenues par Moscou et Téhéran, multiplient les provocations qui pourraient entraîner la coalition occidentale dans une escalade, ni souhaitée, ni planifiée.

Dimanche soir, un F-18 Super Hornet de l’US Navy a abattu en combat aérien un Sukhoï-22 de l’aviation syrienne qui venait de bombarder des forces rebelles alliées des Etats-Unis près de Raqqa, au nord du pays. Le pilote a pu s’éjecter. C’est le premi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois