Plus de dix civils tués par une explosion à Mogadiscio

Plus de dix civils ont été tués ce mardi par une explosion dans la capitale somalienne Mogadiscio, a dit une source policière. Dans le sud, deux avions de chasse ont bombardé une localité dans une zone contrôlée par les insurgés shebab, non loin de la frontière kényane, faisant au moins trois tués.
03 août 2015, 19:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
civils_somalie_key

«Il y a eu une forte explosion cet après-midi à Wadajir», un district du sud de Mogadiscio, a dit Abid Omar, un policier somalien. «C'était une bombe sur le bord de la route, nous avons  plus de dix personnes tuées dans l'explosion jusqu'ici, nous cherchons encore à savoir qui était la cible, mais tous les morts  sont des civils,» a-t-il aussi ajouté.

Dans le sud du pays, les avions ont lâché plusieurs bombes ce matin sur le village somalien de Yaqle, non loin de la bourgade d'El Wak, à cheval sur la frontière entre le Kenya et la Somalie.

«Deux avions de chasse ont bombardé le village de Yaqle. Trois civils ont été tués et plusieurs autres blessés dans l'incident», a dit un notable d'El Wak.

Le Kenya, dont les troupes ont pénétré en Somalie à la mi-octobre pour combattre les shebab, a depuis conduit plusieurs frappes aériennes dans le sud du pays.

Les shebab, qui se réclament d'Al-Qaïda, contrôlent la majeure partie du sud et du centre de la Somalie. Depuis plusieurs mois, ils font toutefois face à une pression militaire accrue.

Enfin, des troupes éthiopiennes ont pénétré ce week-end en Somalie en plusieurs points de la frontière, selon des notables somaliens, élément démenti par Addis Abeba.