Pollution à Delhi: le gouvernement a 48h pour présenter un plan

Delhi suffoque. Le gouvernement a deux jours pour présenter son plan de lutte contre l'effrayante pollution qui plombe la capitale indienne depuis dix jours. Le froid empêche les polluants de se dissiper. Les écoles sont fermées et les chantiers de construction ont été stoppés.
08 nov. 2016, 15:39
/ Màj. le 08 nov. 2016 à 15:45
La demande de masques filtrants et de purificateurs d'air a explosé. Mais de nombreuses personnes ne portent qu'un foulard sur le nez et la bouche.

La Cour suprême indienne a accédé mardi à la demande du gouvernement fédéral d'un délai de deux jours pour présenter son plan de lutte contre l'effrayante pollution à Delhi. Depuis une dizaine de jours, la capitale indienne fait face à un problème de santé publique.

Les indices de pollution crèvent le plafond dans la capitale indienne depuis une dizaine de jours en raison des fumées provoquées par les brûlis des campagnes alentours, les émanations de véhicules et d'usines, conjointement à la chute du thermomètre. En raison du refroidissement, les polluants ne se dissipent pas et la mégalopole se retrouve piégée dans un brouillard asphyxiant.

Depuis la grande fête hindoue de Diwali, où explosent des millions de pétards, les capteurs de l'ambassade américaine enregistrent des niveaux de pollution qui menacent jusqu'aux organismes des personnes en bonne santé.

Mardi matin, elle rapportait encore un taux de particules fines PM2.5 de 372 microgrammes par mètre cube d'air - là où l'OMS recommande une moyenne quotidienne de 25 - contre 778 la veille à la même heure, voire même près de 1000 au cours des week-ends précédents.

Les PM2.5 sont particulièrement nocives car suffisamment microscopiques pour s'infiltrer dans le système sanguin et les poumons. Elles sont susceptibles de causer des cancers et des maladies cardiaques.

 

Ecoles fermées

La municipalité avait annoncé dimanche une fermeture des écoles pour trois jours ainsi que l'arrêt temporaire des chantiers de construction, alors que le "smog" enveloppait la ville depuis plus d'une semaine.

Ces derniers temps, les habitants de Delhi se réveillent avec de la fumée jusque dans leur maison. La demande de masques filtrants et de purificateurs d'air a explosé, de longues queues se forment devant les magasins.