Réservé aux abonnés

Poutine est vulnérable, crient les urnes

Le parti de l'actuel premier ministre n'a pas obtenu la majorité absolue lors des élections législatives de dimanche. Mais son leader compte bien s'accrocher encore longtemps au pouvoir.
03 août 2015, 21:08
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5547464

Douze ans après son arrivée au pouvoir, Vladimir Poutine a essuyé ce dimanche l'une de ses plus mauvaises performances électorales. Un revers qui met à nu son talon d'Achille: sa vulnérabilité à un changement d'humeur de l'opinion publique russe.

Considéré comme l'un des dirigeants les plus puissants du monde, l'actuel premier ministre se prépare à retrouver le Kremlin à la faveur de la présidentielle du 4 mars 2012. Une victoire reste d'actualité, mais les législatives de dimanche ont montré que des millions de Russes étaient de plus en plus lassés par son long règne.

En 2007, son parti, Ru...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois