Présidentielle US: comment élit-on le premier homme de la planète

Le président des Etats-Unis sera élu le 6 novembre prochain. Rouages de l'élection décortiqués.
06 août 2015, 14:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Qui, de Barcak Obama ou de Mitt Romney, sera élu Président des Etats-Unis le 6 novembre prochain ?

Comme tous les quatre ans, les Etats-Unis vont procéder à l'élection de leur Président. Le 6 novembre prochain, les citoyens Américain se rendront aux unres pour décider qui de Barack Obama ou de Mitt Romney sera amené à diriger la première puissance mondiale à compter du 20 janvier 2013 et ce durant les quatre prochaines années.

Contrairement au mode de scrutin direct utilisé dans des pays comme la France, le premier cityoyen américain est désigné par un suffrage universel indirect. A savoir que dans un premier temps, le peuple élit des représentants, ces derniers sont ensuite en charge de désigner le président.

Un duel Démocrate-Républicain

Traditionnellement,  les "Présidentielles" américaines voient s'affronter les deux principaux partis des Etats-Unis, les Républicains et les Démocrates qui se lancent dans la course à l’investiture. Les partis minoritaires peuvent bien sûr entrer en lice mais compte tenu de la nécessité d'importants soutiens financiers, médiatiques et populaires, seuls les deux grandes formations parviennent à assumer une campagne présidentielle d'un bout à l'autre.

Aux Etats-Unis, les deux principaux partis sont orientés à droite, mais divergent sur bien des points. Ainsi, les Républicains sont généralement décrits comme conservateurs, ultra-libéraux, religieux (protestants), nationalistes, isolationnistes et très ancrés sur l’Amérique rurale.

Les Démocrates, positionnés au centre-droite, sont, pour leur part, ouverts aux échanges vers l’extérieur, progressistes et urbains. Le Parti démocrate conçoit la société comme une union des communautés de citoyens. Il prône la protection égale de leurs droits particuliers, entre autres, pour les moins puissants. Il protège traditionnellement les minorités ethniques (afro-américains, hispaniques) religieuses (catholiques, juifs) ou sociologiques (intellectuels, artistes).

Une élection en trois temps

Le processus d'élection du Président se déroule sur environ une année et se trouve divisé en trois phases successives.

1.    Les élections primaires

Lors de cette première étape, chaque parti doit procéder à la désignation du candidat qui sera ensuite chargé de le représenter lors de l'élection proprement dite. Pour ce faire, les différents postulants prennent part à des élections internes qui se déroulent dans chaque Etat.

Deux modes de sélection se cotoient: si certains états (l’Iowa par exemple) élisent leur candidat lors d’un caucus (les militants votent à main levée) d'autres procèdent plus traditionnellement par bulletins secrets. A l'issue de cette procédure, le meilleur représentant démocrate et le meilleur représentant républicain sont officiellement investis pour s'affronter lors de la phase suivante.

2.    Les débats

Les deux candidats sont maintenant face à face. Ils s'affrontent à l'occasion de trois débats télévisés, où sont développés les thèmes principaux de la politique intérieure et extérieure. Cette année, trois universités ont été désignées par les deux partis pour accueillir ces débats:

Le 3 octobre : l’Université de Denver (Colorado) accueille le premier d’entre eux.

Le 16 octobre : l’Université de Hofstra (Etat de New York) prend le relais pour le second face à face.

Le 22 octobre : l’Université Lynn de Boca Raton en Floride sera au cœur du troisième. 

Ces confrontations consituent des éléments-clés de la campagne puisqu'étant suivis par près de 50 millions de personnes, ce sont des occasions rêvées pour l'un ou l'autre des candidats de prendre l'avantage sur son adversaire.

Lors de la présidentielle de 2008, les deux premiers face à face n’avaient pas soulevé les passions entre Barack Obama et John MacCain. Le troisième avait en revanche permis aux deux présidentiables de montrer ce qu’ils avaient dans le ventre.

3.    L’élection

Le 6 novembre, se déroulera le scrutin proprement dit. Dans chaque état, les électeurs vont voter pour leur favori, mais de manière indirecte. En effet, à ce stade, les citoyens ne choisissent pas nommément un des deux candidats mais optent pour une liste de "grands électeurs" qui se sont engagés à soutenir l'un ou l'autre des "présidentiables". Le candidat qui a le plus grand nombre de voix dans un Etat, remporte tout l'Etat. Tous les "grands électeurs" de l'Etat en question apportent leur voix au candidat.

Au bout du compte, c'est celui qui cumulera le plus grands nombre de grands électeurs qui sera élu Président. Sachant que le nombre de grands électeurs dépend du nombre d'habitants, certains Etats pèsent plus lourd que d'autres dans le décompte final. C'est notamment le cas de la Californie (55 grands électeurs), du Texas (34), de New York (31) et de la Floride (27). 

Mais en cas de vote très serré, il peut arriver que le vainqueur soit le candidat qui ait remporté le plus grand nombres d'Etats et non le plus de voix.