Prise d'otages à Paris: Lassana Bathily honoré par le centre Simon-Wiesenthal

Le héros de l'hyper casher Lassana Bathily a été honoré mardi à Los Angeles par le centre Simon-Wiesenthal pour son courage. Lors de la prise d'otages d'Amédy Coulibaly, le 9 janvier dernier à Paris, il avait sauvé la vie de plusieurs personnes.
07 août 2015, 15:14
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Lassana Bathily attends a citizenship ceremony in Paris, Tuesday, Jan. 20, 2015. Bathily, a Muslim employee born in Mali, has been granted French citizenship and honored as a hero by France?s authorities for saving lives during the attack of a kosher supermarket in Paris. (AP Photo/Christophe Ena)

Lassana Bathily, qui avait sauvé plusieurs personnes du djihadiste Amédy Coulibaly lors de la prise d'otages du supermarché hyper casher, a reçu mardi la médaille du courage du centre Simon-Wiesenthal. Le Malien de 24 ans avait déjà naturalisé français après son acte de bravoure.

Lors du gala annuel de levée de fonds du centre à Los Angeles, Lassana Bathily a déclaré: "Ce que j'ai fait, c'est tout naturellement. Je ne me suis pas demandé si c'étaient des chrétiens ou des juifs" qu'il a aidés à se cacher au sous-sol du supermarché pendant la prise d'otages.

"Pour moi, c'étaient juste des clients et des otages en danger. Je regrette juste de ne pas tous les avoir sauvés", a-t-il ajouté. Il a souligné que c'était son premier voyage aux Etats-Unis.

"Si je le ferais encore? Oui, bien sûr, c'est comme cela que j'ai été élevé, c'est comme cela que j'espère élever ma famille", a poursuivi le jeune homme, dont l'intervention sur scène a été saluée par une ovation debout devant un parterre de donateurs, comprenant notamment l'acteur Christoph Waltz.

Au sous-sol

En marge de cette soirée présidée notamment par Jeffrey Katzenberg, le fondateur du studio d'animation Dreamworks, et qui a honoré le producteur de cinéma Harvey Weinstein, le jeune homme, a assuré que sa vie n'avait pas changé depuis les attaques terroristes de début janvier.

Lassana Bathily, musulman pratiquant, travaillait au sous-sol du supermarché casher lors de la prise d'otages d'Amédy Coulibaly, le 9 janvier à Paris, qui a coûté la vie à quatre juifs.

Entendant les coups de feu tirés par le djihadiste, le jeune homme avait ouvert la porte de la chambre froide aux otages qui descendaient au sous-sol, et débranché le système de réfrigération avant de s'enfuir par le monte-charge. Il a ensuite guidé les policiers cernant les lieux et ainsi contribué au succès de leur assaut final.