Proche-Orient: Israël convoque les ambassadeurs de dix pays

Les ambassadeurs de 10 des 14 pays membres du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) ayant soutenu l'adoption d'une résolution contre la colonisation dans les territoires occupés ont été convoqués par Israël.
26 déc. 2016, 19:30
/ Màj. le 26 déc. 2016 à 20:34
Le texte voté vendredi exhorte Israël à "cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé''.

Israël a manifesté ces derniers jours son mécontentement contre les pays qui ont soutenu l'adoption d'une résolution de l'Organisation des Nations unies (ONU) contre la colonisation dans les territoires occupés. L'Etat hébreu, qui bafoue depuis des décennies le Droit international sur ce dossier, a convoqué leurs ambassadeurs et reporté la visite du Premier ministre ukrainien.

"La visite du Premier ministre ukrainien en Israël a été reportée sine die à la suite du vote de ce pays au Conseil de sécurité", a déclaré Emmanuel Nahshon au sujet de la venue de Volodymyr Groïsman. La visite était prévue cette semaine.

Le texte voté vendredi exhorte Israël à "cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est". Il affirme que les colonies "n'ont pas de valeur juridique" et sont "dangereuses pour la viabilité d'une solution à deux Etats".

Ambassadeurs convoqués

Des représentants en Israël de 10 des 14 pays membres du Conseil de sécurité ayant voté pour le texte, dont l'ambassadeur d'Ukraine, avaient été convoqués dimanche au ministère israélien des Affaires étrangères. Les autres Etats concernés sont la Grande-Bretagne, la France, la Chine, la Russie, l'Egypte, la Nouvelle-Zélande, le Japon, l'Uruguay et l'Espagne.

L'ambassadeur américain à Tel Aviv, également convoqué, est le seul qui s'est entretenu avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.

 

 

Le Venezuela, la Malaisie, le Sénégal et la Nouvelle-Zélande - les quatre pays qui ont présenté la résolution au vote - n'ont pas été convoqués car ils n'ont pas de relations diplomatiques avec Israël ou n'ont pas de représentation dans l'Etat hébreu.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déploré dans un communiqué "les réactions émotionnelles de certains officiels israéliens au sujet du vote à New York". Il ajoute vouloir conserver des relations amicales avec Israël.

par Quentin Fallet