Pyongyang tire une centaine d'obus mais aucun ne tombe côté Sud

La Corée du Nord a tiré lundi une centaine d'obus lundi près de la frontière maritime entre les deux Corées. Ces exercices militaires faisaient suite à plusieurs tests de missiles.
07 août 2015, 13:57
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Une photo non-datée livrée par la Corée du Nord monte l'artillerie en action.

La Corée du Nord a tiré lundi une centaine d'obus en mer, lors de manoeuvres à tirs réels près de la frontière maritime entre les deux Corées. Ces exercices militaires faisaient suite à plusieurs tests de missiles.

Les manoeuvres ont démarré peu après la mi-journée et ont été conduites par des unités de soldats sur la pointe orientale de la zone démilitarisée entre les deux pays, a dit le chef d'état-major sud-coréen.

Les tirs ont duré une trentaine de minutes et une centaine d'obus ont été lancés, avec une portée de quelque 50 km. Ils sont tous tombés au nord de la frontière intercoréenne.

Les forces sud-coréennes sont en alerte depuis une série de tirs d'essais de missiles à courte portée conduits par le Nord ces dernières semaines. Les résolutions de l'ONU interdisent à Pyongyang de mener des tirs de missiles.

Critique par Séoul

"Les exercices d'aujourd'hui sont interprétés comme une démonstration de force à notre égard", a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense.

La Corée du Nord conduit souvent des tirs de missile ou des exercices militaires pour souligner son mécontentement. La Corée du Sud s'apprête à mener à partir de mercredi des manoeuvres conjointes avec son allié américain.

Les tirs de missiles d'il y a quelques semaines visaient à protester contre la visite du président chinois Xi Jinping à Séoul, en priorité à une éventuelle visite à Pyongyang, alors que Pékin est l'alllié traditionnel de la Corée du Nord et son seul soutien économique.