Quelque 3,4 millions de véhicules nippons sont rappelés dans le monde, la Suisse touchée

Toyota, Nissan, Honda et Mazda vont rappeler quelque 3,39 millions de leurs véhicules dans le monde. La Suisse sera également affectées par ces mesures prises en raison d'un airbag passager potentiellement défectueux.
07 août 2015, 11:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Quelque 3,39 millions de voitures japonaises de marque Toyota, Nissan, Honda et Mazda, vont être rappelées dans le monde à cause d'un airbag passager potentiellement défectueux. La Suisse est également touchée.

Quelque 3,39 millions de voitures japonaises de marque Toyota, Nissan, Honda et Mazda, vont être rappelées dans le monde à cause d'un airbag passager potentiellement défectueux. La Suisse est également touchée.

En Suisse, les responsables de Toyota estiment pour l'heure à 10'000 le nombre de véhicules concernés. Les airbags défectueux ont vraisemblablement été utilisés sur les gammes de voitures Yaris, Avensis et Corolla. Il s'agit d'anciens modèles produits entre 2000 et 2003, a déclaré un porte-parole du groupe à l'ats.

Chez Nissan, 2241 véhicules seraient touchés en Suisse, a indiqué un porte-parole du groupe. Les airbags passagers potentiellement défectueux concernent les modèles de voitures X-trail, Patrol, Pathfinder et Navarra, produits entre 2000 et 2004.

Fournisseur spécialisé

Le caractère massif et simultané des rappels annoncés jeudi s'explique par la volonté des constructeurs de réduire leurs coûts, en utilisant les mêmes pièces pour un large éventail de véhicules. Avec ce type d'organisation, le moindre défaut sur une pièce largement utilisée peut entraîner un énorme problème.

Dans le cas présent, l'airbag fabriqué par un fournisseur spécialisé a servi à au moins quatre marques et à différents véhicules de chaque marque, ce qui explique l'effet de masse.

Entre septembre 2009 et février 2010, Toyota avait dû rappeler près de 9 millions de véhicules, majoritairement aux Etats-Unis, à cause de divers pépins techniques, notamment un problème de pédale d'accélérateur pouvant rester enfoncée.

De nombreuses poursuites judiciaires, toujours en cours, ont été intentées contre Toyota après des dizaines d'accidents liés à ces avaries techniques selon les plaignants. Fin 2012, le groupe a annoncé le versement de 1,1 milliard de dollars pour indemniser les propriétaires américains qui ont vu la cote de leur véhicule dégradée par ces rappels.