Refoulé par Eurostar: le cauchemar d'un jeune homme obèse continue

Le cauchemar d'un jeune Français de Ferney-Voltaire, près de Genève, se poursuit. Après avoir été refoulé par British Airways et le Queen Mary, qui avaient refusé de le transporter des Etats-Unis vers l'Europe, c'est l'Eurostar qui lui interdit l'accès à ses trains. Il est bloqué à Londres.
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Kevin Chenais

Le cauchemar de Kevin Chenais, 22 ans et 230 kilos, n'en finit pas. Le jeune homme est désormais bloqué à Londres. Il y est arrivé mardi matin avec ses parents, en provenance de New York, à bord d'un avion de la compagnie Virgin Atlantic. Avant cela, British Airways et la compagnie maritime du paquebot Queen Mary, qui assure la liaison entre New York et Southampton, avaient refusé de le transporter, pour des raisons de "médicales".

Rebelote à Londres: alors qu'il s'apprêtait à monter dans un train pour rentrer à Paris, la compagnie Eurostar a refusé qu'il embarque, mettant en avant des raisons de sécurité liées aux règles d'évacuation dans le tunnel sous la Manche.

Souffrant d'un dérèglement hormonal, Kevin Chenais est traité depuis des années par la Mayo Clinic, dont l'établissement principal se trouve à Rochester (Minnesota). Il se déplace sur une chaise motorisée et a besoin presque en permanence d'oxygène et de surveillance médicale.

"Son poids fait que nous ne pourrions pas prendre en charge la personne, nous ne pourrions pas la porter et l'évacuer" en cas d'incident, a expliqué une porte-parole de la compagnie. Elle a précisé que les Eurostar disposaient de deux places pour les personnes à mobilité réduite, qui doivent pouvoir être évacuées par le personnel en cas d'incident, tout en reconnaissant qu'il n'y avait pas de limite de poids définie.

La famille a fait part de sa hâte de rentrer chez elle, à Ferney-Voltaire, près de Genève. "On voulait être là pour Noël, parce que notre fille nous attend, et toute la famille - mon beau-frère, ma belle-soeur, tous les amis", avait expliqué la mère de Kevin, Christina, devant le terminal Eurostar.