Réservé aux abonnés

Reporter dans l'enfer de la guerre

Le 28 avril, Roméo Langlois se retrouvait piégé au coeur du conflit. Le journaliste raconte cette sale journée au milieu des balles et des morts.
06 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6577952.jpg

Le 28 avril, Roméo Langlois, caméra au poing, monte dans un hélicoptère de l'armée colombienne. Objectif: réaliser un reportage sur une mission militaire antidrogue dans une région reculée du pays. Ce qui ne devait être qu'une opération de routine vire au cauchemar. Peu après l'atterrissage, les soldats sont surpris par une violente attaque des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc). Les 30 militaires et le journaliste "embarqué" se retrouvent encerclés et acculés.

Le reporter français free-lance, basé à Bogota depuis douze ans, se retrouve soudain dans les entrailles du conflit co...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois