Réservé aux abonnés

Retour sans éclat de Sarkozy, l'extrême droite en ordre de marche

L'ex-président n'a pas eu droit à un plébiscite. Contrairement à Marine le Pen, réélue hier à la tête du FN.
07 août 2015, 14:30
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8642653.jpg

Le retour sans éclat de l'ex-président français Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP samedi laisse la droite divisée dans son projet de reconquête du pouvoir face à une gauche affaiblie. Pendant ce temps, l'extrême droite de Marine Le Pen prépare déjà la présidentielle de 2017.

La cheffe incontestée du Front national a été réélue hier à la tête de son parti avec 100% des suffrages des militants lors d'un congrès du FN à Lyon. Quelque 17 bulletins nuls ont été comptés. Le FN revendique 83 000 adhérents. Environ 22 000 d'entre eux ont participé au vote.

Députée européenne depuis 2004, Marine Le Pe...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois