Réservé aux abonnés

Revers pour le référendum antimigrants

Le non aux quotas de migrants imposés par l’UE a recueilli plus de 98% des suffrages, mais le vote a été invalidé. Le président Viktor Orban veut réformer la Constitution.
03 oct. 2016, 23:39
/ Màj. le 04 oct. 2016 à 00:01
Hungarian Prime Minister Viktor Orban exits a voting cabin after voting in the referendum in Budapest, Hungary, Sunday, Oct. 2, 2016. Hungarians vote in a referendum which Orban hopes will give his government the popular support it seeks to oppose any future plans by the European Union to resettle asylum seekers among its member states. (AP Photo/Vadim Ghirda) Hungary Referendum

Le premier ministre hongrois était critiqué hier par l’opposition, au lendemain d’un référendum sans valeur sur la crise migratoire. En réponse, Viktor Orban a annoncé son intention de réformer la Constitution afin d’empêcher l’UE d’installer des migrants en Hongrie contre la volonté de Budapest.

Boycotté par l’opposition, le scrutin de dimanche – référendum pour contester la politique de relocalisation des migrants au sein de l’UE – n’a attiré que 40% des électeurs alors qu’il en fallait au moins 50% pour que son résultat soit valide. Le non à la politique européenne de quotas de migrants attr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois