Rome camoufle ses statues nues pour la venue du président iranien Hassan Rohani

A l'occasion de la venue à Rome du président iranien Hassan Rohani, plusieurs statues antiques ont été dissimulées au musée du Capitole, en raison de leur nudité. Le respect de la sensibilité iranienne est évoqué.
26 janv. 2016, 16:07
/ Màj. le 26 janv. 2016 à 17:42
Les statues ont été camouflées pour ne pas heurter la sensibilité du président Hassan Rohani.

Dans le musée du Capitole à Rome, les statues de nus ont laissé place à de grands coffres en bois. En cause: la visite du président iranien Hassan Rohani, de passage dans la capitale italienne pour rencontrer le pape François et le premier ministre Matteo Renzi.

Les oeuvres d'art ont été camouflées afin de ne pas heurter l'homme politique. Il s'agit, selon les autorités italiennes, "d'une forme de respect envers la culture et la sensibilité iraniennes", rapporte Le Figaro. Selon les médias du pays, il s'agissait aussi de rendre la tâche plus aisée aux médias iraniens couvrant l'événement.

 

Cette mesure va de pair avec l'absence de vins au cours des dîners officiels pendant ce séjour du président iranien en Italie.

Mercredi, Hassan Rohani doit se rendre en France pour renforcer la coopération économique et faciliter les investissements français et italiens en Iran. En novembre dernier, un repas à l'Elysée avait été annulé, la France refusant de céder au président iranien qui exigeait l'absence d'alcool à table.

 

 

 

par Marie Dorsaz