Russie : Poutine officiellement candidat dimanche

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine doit être désigné dimanche officiellement candidat à l'élection présidentielle de 2012 lors d'un congrès de son parti Russie unie. Quelque 11'000 délégués se réunissent à Moscou à une semaine des législatives.
03 août 2015, 20:19
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
poutine2

"Avec un candidat comme Vladimir Vladimirovitch Poutine, nous sommes confiants dans notre victoire", a déclaré samedi le secrétaire de Russie unie, Sergueï Neverov, à la veille du congrès.

L'événement, qui sera retransmis dimanche en direct à la télévision russe, aura lieu au stade Loujniki où sont attendus quelque 11'000 délégués, ainsi que des ministres du gouvernement et des personnalités de l'élite culturelle et sportive russe.

Au cours d'un congrès de Russie unie le 24 septembre dernier, M. Medvedev avait renoncé à briguer un second mandat et annoncé que M. Poutine serait candidat à la présidentielle de mars.

Vladimir Poutine avait alors indiqué qu'à l'issue de la présidentielle qu'il est quasi assuré de remporter, il confierait les rênes du gouvernement à M. Medvedev, qu'il avait désigné en 2008 pour lui succéder au Kremlin, faute de pouvoir briguer un troisième mandat consécutif, selon la Constitution russe.

Majorité absolue à la Douma

Selon les derniers sondages avant le scrutin du 4 décembre, Russie unie devrait remporter la majorité absolue à la chambre basse du Parlement (Douma) mais n'aurait plus la majorité des deux tiers requise pour procéder à des changements dans la Constitution.

L'opposition russe, qui a d'ores et déjà estimé que ce parti et les autorités russes allaient orchestrer des fraudes pour gonfler le score de Russie unie, a organisé samedi plusieurs manifestations dans le pays pour réclamer des élections "libres et équitables".

Vladimir Poutine, homme fort de la Russie depuis une décennie après deux mandats au Kremlin (2000-2008), préside le parti Russie Unie, et le président Dmitri Medvedev est tête de liste aux législatives. Ce dernier a déclaré samedi que le parti Russie unie, majoritaire depuis 2003, n'était pas au pouvoir "depuis si longtemps que ça".