Russie: l'armée dément avoir tiré sur un internat au cours d'un exercice

Un internat scolaire situé dans le Caucase russe a reçu deux obus de mortier jeudi matin dans sa cour lors d'exercices de tirs sur un polygone militaire voisin. Mais l'armée dément ces informations.
06 août 2015, 14:21
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Deux obus de mortier ont explosé jeudi matin dans la cour d'un internat scolaire au Daguestan (Caucase russe), lors d'exercices de tirs sur un polygone militaire voisin, selon les agences russes citant des sources policières locales. L'armée a cependant démenti jeudi ces informations.

"Aucun tir n'a été effectué de nuit le 13 septembre par des militaires sur le polygone de l'unité d'infanterie motorisée basée près de Bouïnaksk", a affirmé le ministère de la Défense, cité par Interfax.

Selon les sources des agences, l'incident est survenu dans la région daguestanaise de Bouïnaksk vers 2 heures du matin (heure en Suisse), mais n'a pas fait de victimes parmi les enfants et le personnel qui se trouvaient dans l'internat.

"Au moment où avaient lieu des exercices militaires sur un des polygones de la région de Bouïnaksk, deux obus ont atteint le site d'une école-internat et y ont explosé. Il n'y a pas de victimes", avait indiqué une source policière à l'agence Ria Novosti.

"Le parquet militaire établit les circonstances dans lesquelles sont survenus les faits", a ajouté cette source. Selon l'agence Interfax, les explosions ont soufflé les vitres d'un des bâtiments de l'internat sur trois étages. Ria Novosti a de son côté affirmé qu'un autre obus avait atterri dans une forêt avoisinante.