Russie: le capitaine de l'Arctic Sunrise sort de prison

L'Américain Peter Willcox a été libéré sous caution. Il était capitaine du navire de Greenpeace,qui a été arraisonné à bord d'une plateforme pétrolière russe.
07 août 2015, 12:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le capitaine du navire "Arctic Sunrise" de Greenpeace, Peter Willcox, a été libéré sous caution en Russie.

Le capitaine du navire de Greenpeace arraisonné dans l'Arctique russe est sorti de prison vendredi. Comme le Suisse Marco Weber, l'Américain Peter Willcox a bénéficié d'une libération sous caution après plus de deux mois de détention provisoire en Russie.

Le capitaine de l'Arctic Sunrise, qui commandait également en 1985 le Rainbow Warrior dynamité par les services secrets français en Nouvelle-Zélande, a quitté le centre de détention de Saint-Pétersbourg après le versement d'une caution fixée à 2 millions de roubles (55'500 francs).

Dix-neuf personnes sont déjà sorties de prison. Outre Marco Weber et le capitaine du navire, deux Néerlandais, deux Britanniques, un Canadien et un Argentin ont également pu quitter le centre de détention.

La justice a par ailleurs continué de prononcer des libérations sous caution, pour le Suédo-Américain d'origine russe Dmitri Litvinov et le Russe Roman Dolgov. Jusqu'à présent, un seul militant, l'Australien Colin Russell, a vu sa détention provisoire prolongée de trois mois, jusqu'au 24 février.

Le Tribunal international du droit de la mer, basé à Hambourg, doit par ailleurs prononcer ce vendredi sa décision dans cette affaire. Les Pays-Bas ont saisi cette juridiction onusienne compétente pour régler les litiges maritimes internationaux, afin qu'elle prenne plusieurs "mesures provisoires", dont la libération de l'équipage et le rétablissement de la liberté de navigation du navire.