Russie: le crash de l'avion à Moscou dû à un problème de freins a fait cinq morts

Le crash de l'avion de ligne russe qui s'est écrasé samedi lors d'un atterrissage d'urgence à Moscou a fait une cinquième victime. Un problème du système de freinage semble être à l'origine de l'accident.
30 déc. 2012, 14:34
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Un avion de la compagnie Red Wings s'est écrasé samedi 29 décembre lors d'un atterrissage forcé à Moscou. L'accident serait dû à une défectuosité du système de freinage. Cinq personnes sont décédées dans l'accident.

Les enquêteurs russes ont indiqué dimanche qu'un problème du système de freinage semblait être à l'origine de l'accident du Tupolev. L'avion s'est écrasé lors d'une atterrissage d'urgence samedi à Moscou, faisant cinq morts, selon un nouveau bilan.

"L'avion s'est posé dans la bonne zone d'atterrissage, mais pour une raison indéterminée n'a pu s'arrêter sur la piste", a indiqué le directeur de l'Agence fédérale du transport aérien, Alexander Neradko, à la télévision.

Cinquième victime

Une hôtesse de l'air, Tatiana Penkina, a succombé à ses blessures dimanche, portant à cinq le nombre de victimes, a indiqué le propriétaire de Red Wings, le milliardaire russe Alexandre Lebedev, sur son compte Twitter.

Le nombre limité de victimes est seulement dû au fait que l'appareil de la compagnie russe Red Wings, d'une capacité de 210 sièges, était vide, à l'exception de huit membres d'équipages qui revenait au pays après un vol à destination de la République tchèque.

Erreur écartée

Une source proche de l'enquête a confirmé l'hypothèse du défaut de freinage, écartant ainsi une éventuelle erreur de pilotage ou les mauvaises conditions météorologiques, deux pistes avancées dans un premier temps. "Selon des informations préliminaires, les pilotes ont utilisé tous les systèmes de freinage possibles de l'avion", selon cette source citée par l'agence Interfax.