Sauvée de viols grâce à Facebook

Une fille au pair française, en séjour en Angleterre, a été sauvée de viols grâce à Facebook.
07 août 2015, 12:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Facebook a lancé Graph Search lundi aux États-Unis.

Une Française, jeune fille au pair en Grande-Bretagne, a pu échapper à son violeur dans sa famille d'accueil grâce à l'alerte donnée par une amie sur Facebook et transmise à la police anglaise, a-t-on appris samedi auprès des gendarmes français.

La jeune fille de 18 ans a confié sur Facebook à sa copine restée à Perpignan, dans le sud de la France, qu'elle subissait des abus sexuels de la part du père de sa famille d'accueil, a déclaré à l'AFP un responsable de la gendarmerie française.

"Cette amie, également âgée de 18 ans, est venue nous signaler les faits le 29 octobre; le gendarme qui a pris la déposition m'en a parlé et nous avons informé le Scopol (service de coopération technique internationale de police) qui a saisi les policiers anglais", a précisé à l'AFP le major Eric Emery.

Les policiers anglais se sont rendus vendredi matin au domicile de la famille à Cheadle, une bourgade des Midlands au sud de Manchester. La jeune fille au pair n'a rien révélé lors de cette visite, sans doute apeurée, mais le soir même, elle s'enfuyait.

Au moins deux viols

Elle a dénoncé à la police au moins deux viols et attouchements de la part du père de famille, qui a été rapidement placé en garde à vue. La jeune victime présumée "a été prise en charge par le consulat de France et a pu rejoindre la France dès le week-end dernier", a indiqué le major Emery.