Réservé aux abonnés

Silvio Berlusconi aurait altéré des preuves

07 août 2015, 12:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Silvio Berlusconi, condamné à sept ans de prison pour abus de pouvoir et prostitution de mineure dans l'affaire Ruby, n'a eu de cesse de falsifier des preuves et de corrompre des témoins, selon le tribunal de Milan. Ces éléments émanent des attendus du jugement publiés hier.

Le tribunal note "la capacité" du Cavaliere à "persister dans la délinquance". Selon les juges, "il est prouvé" qu'il "a eu des rapports sexuels avec Ruby en échange d'argent ou d'objets de valeur, comme des bijoux".

Il est également prouvé, ajoutent les juges, que Silvio Berlusconi était le "metteur en scène des ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois