Singapour: prison et coups de bâton pour deux tagueurs allemands

Pour avoir tagué une rame de métro à Singapour, deux jeunes Allemands ont été condamnés jeudi à neuf mois de prison et trois coups de bâton.
07 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'incident est survenu mardi dans le métro parisien.

Un tribunal de Singapour a condamné jeudi deux jeunes Allemands à neuf mois de prison et trois coups de bâton. Ils étaient accusés d'avoir pénétré par effraction dans un dépôt du métro et tagué une rame de métro dans la ville-Etat en novembre dernier.

Andreas, 22 ans, et Elton, 21 ans, ont été jugés coupables de vandalisme et d'effraction, a annoncé le juge. Leur graffiti a maculé une voiture de métro sur plus de 10 mètres. 

Arrêtés en Malaisie

Vêtus de la tenue locale des prisonniers, les deux jeunes Allemands avaient demandé l'indulgence de la cour. Ils ont qualifié leurs actes d'"erreur stupide".

Ils avaient pris la fuite de Singapour après les faits, mais avaient été interpellés en Malaisie voisine d'où ils espéraient s'envoler vers l'Australie, où ils travaillaient. Ils ont été extradés.

Héritage britannique

Importante place financière asiatique, Singapour est connue pour sa législation très sévère en matière de délinquance et de criminalité.

La pratique des coups de bâton est un héritage de l'époque où Singapour était une colonie de la couronne britannique. Ils sont infligés avec un bâton en rotin sur le haut de l'arrière des cuisses.