Syrie: offensive contre des rebelles de Damas, combats à Alep

Des combats avaient lieu vendredi à Alep, dans le nord de la Syrie. Et les troupes gouvernementales syriennes ont lancé un assaut contre des quartiers rebelles dans le nord de la capitale Damas, détruisant des maisons et menant des arrestations, selon des ONG.
06 août 2015, 14:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'armée syrienne a bombardé vendredi plusieurs quartiers d'Alep, deuxième ville de Syrie dans le Nord, détruisant des maisons, ce vendredi.

"Les forces régulières ont lancé un assaut contre les quartiers de Barzé, Qaboun et Jobar à Damas.

Elles ont coupé les routes menant aux quartiers, arrêté des citoyens lors de perquisitions et détruit des maisons", a souligné l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui se base sur large réseau de militants.

La Commission générale de la révolution syrienne, également un réseau de militants anti-régime, a également rapporté une "campagne sécuritaire et militaire d'envergure" dans ces trois quartiers.
 
"Des maisons et des commerces ont été détruits et vandalisés", a indiqué cette commission, précisant que "Qaboun est quadrillé par un grand nombre de membres des forces de sécurité et de l'armée et des perquisitions sont en cours à Jobar".
 
Tirs
 
Les Comités locaux de coordination (LCC), autre réseau anti-régime, ont rapporté de leur côté que des "chars se sont déployés dans le quartier de Barzé (...) au milieu de tirs pour terroriser les habitants".
 
Le régime a lui soutenu à plusieurs reprises avoir "purifié" Damas des "terroristes", nom donné aux rebelles, mais les combats entre soldats et insurgés n'ont pas cessé malgré la supériorité des troupes gouvernementales.
 
A Alep, des combats ont débuté jeudi soir après l'annonce par un commandant rebelle du lancement d'une attaque "décisive".
 
Dans des quartiers du centre-ville contrôlés par le régime et jusqu'à présent épargnés par les violences, comme Souleimaniyé et Sayyed Ali, l'OSDH et Les habitants ont rapporté des tirs de mortier.