Syrie: quatre journalistes italiens enlevés le 4 avril ont été rendus à leur liberté

Les quatre journalistes italiens qui avaient été capturés le 4 avril dernier en Syrie ont été remis en liberté par leurs ravisseurs.
07 août 2015, 11:14
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Mario Monti, ministre italien des Affaires étrangères par intérim, remercie tous les services impliqués dans la libération des quatre reporters italiens enlevés le 4 avril en Syrie.

Quatre journalistes italiens enlevés et détenus en Syrie depuis le 4 avril ont été libérés samedi, a annoncé le président du Conseil Mario Monti dans un communiqué. Capturés dans le nord de la Syrie, les reporters sont désormais en Turquie et devraient regagner la Péninsule dans la soirée.

Il s'agit d'un journaliste de la Rai, Amedeo Ricucci, d'un photoreporter, Elio Colavolpe, d'un documentariste, Andrea Vignali et d'une journaliste indépendante d'origine syrienne, Susan Dabbous, précise l'agence de presse italienne Ansa. Les quatre journalistes comptaient effectuer un reportage filmé sur une faction rebelle syrienne proche d'Al Qaïda, selon les médias transalpins.

Dans son communiqué, Mario Monti, qui est aussi ministre italien des Affaires étrangères par intérim, remercie tous les services impliqués dans la libération des reporters, "ce qui était particulièrement compliqué en raison d'un contexte dangereux".

Il a également remercié la presse d'avoir respecté le silence demandé par la RAI, un silence qui a selon lui "favorisé la résolution de cette situation".