Réservé aux abonnés

Trois enquêtes après la collision qui a fait au moins 25 morts

Alors que les recherches de corps et de survivants se poursuivaient hier, les premières questions visant les responsables du drame se sont posées.
13 juil. 2016, 23:29
/ Màj. le 14 juil. 2016 à 00:01
Rescuers works the scene of a train accident after two commuter trains collided head-on near the town of Andria, in the southern region of Puglia, killing several people, Tuesday, July 12, 2016.  (AP Photo/Gaetano Lo Porto) Italy Train Crash

La collision de deux trains italiens circulant sur la même voie mardi dans les Pouilles (sud) a fait au moins 25 morts, deux disparus et une cinquantaine de blessés, selon un nouveau bilan de la Protection civile. Une partie d’un train avait été fabriquée en Suisse. «Nous avons 25 morts confirmés et deux personnes dont les restes n’ont pas été trouvés. Il y a 50 blessés», a indiqué la salle opérationnelle de la protection civile située à Bari, le chef-lieu de cette région. «Nous ne pouvons pas exclure qu’il y ait d’autres personnes dans les débris. C’est un travail très lent», a précisé Luca C...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois