Trois morts en trois jours au Mont-Blanc

Le Mont-Blanc s'est montré une nouvelle fois meurtrier. Trois alpinistes, un Roumain, un Danois et un Polonais se sont tués sur le Toit de l'Europe depuis samedi.
07 août 2015, 11:34
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Depuis début juillet, six personnes dont trois gendarmes se sont tués au Mont-Blanc.

Un alpiniste danois s'est tué en chutant, lundi matin, dans le secteur français du massif du Mont-Blanc, et deux autres alpinistes, un Roumain et un Polonais, ont aussi été victimes de chutes mortelles ce week-end, a-t-on appris auprès des gendarmes de Chamonix .

Le Danois faisait partie d'un groupe de trois alpinistes, tous danois, qui n'étaient pas encordés. Dans des circonstances indéterminées, il a chuté de 300 mètres dans le secteur des Courtes, et est mort sur le coup.

Dimanche, un Roumain a fait une chute mortelle de 30 mètres en escaladant en solo le rocher des Gaillands, sur la commune de Chamonix, tandis qu'un alpiniste polonais a dévissé et a été retrouvé mort au pied du couloir Gervasutti, au Mont-Blanc du Tacul.