Tuerie d'Annecy: une information judiciaire officiellement ouverte

Deux informations judiciaires, l'une pour "assassinats" et l'autre pour "tentatives d'assassinats", ont été ouvertes après la tuerie dans le nord des Alpes françaises, qui a fait quatre morts.
06 août 2015, 11:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
london

Deux informations judiciaires, l'une pour "assassinats" et l'autre pour "tentatives d'assassinats", ont été ouvertes après la tuerie dans le nord des Alpes françaises, qui a fait quatre morts, a annoncé vendredi le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud.

Le magistrat a également annoncé le départ pour Londres en début d'après-midi d'un enquêteur français afin de rencontrer ses homologues britanniques. Le procureur devait donner une conférence de presse à 17h00 à Annecy.
 
"Nous avons également ouvert une information judiciaire pour 'tentatives d'assassinats' sur les deux fillettes, car il y avait une volonté de tuer toutes les personnes vivantes", a déclaré M. Maillaud.
 
Selon le magistrat, "cela permet un cadre juridique plus facile pour collaborer avec les enquêteurs britanniques".
 
"Les juges d'instruction français sont en train d'envoyer une commission rogatoire internationale aux autorités judiciaires britanniques".
 
Le magistrat a également annoncé le départ pour Londres en début d'après-midi d'un enquêteur français afin de rencontrer ses homologues britanniques.
 
Le procureur devait donner une conférence de presse à 17h00 à Annecy.
 
Un litige d'argent étudié entre autres pistes
 
Les enquêteurs se sont penchés sur la piste d'un litige sur fond d'argent entre le conducteur de la voiture et son frère, a indiqué vendredi le procureur de la République d'Annecy, dans l'est de la France, Eric Maillaud.
 
"Il semblerait qu'il y ait un litige entre les deux frères sur fond d'argent. C'est une information qui semble sérieuse, qui vient de la police britannique", a déclaré M. Maillaud. "Il faudra que le frère soit entendu très longuement. Chaque piste sera creusée méticuleusement", a-t-il ajouté. 
 
Les médias britanniques ont par ailleurs annoncé que le frère de la victime s'est présenté spontannément aux instances policières afin d'être interrogé et nie toute implication dans le meutre de son frère et sa famille.
 
Par ailleurs, l'homme britannique assassiné aurait été connu des services de renseignement britanniques, a affirme jeudi le site du quotidien britannique "The Daily Mail", citant un voisin anonyme.
 
Les services de renseignement auraient placé la victime sous surveillance en 2003 lors de l'intervention américaine en Irak.
 
Les services de renseignement se sont refusé à tout commentaire, en avançant que la victime n'avait pas été pour le moment formellement identifiée.
 
Les quatre personnes retrouvées mercredi mortes en pleine forêt ont été tuées de plusieurs balles, dont au moins une dans la tête, selon le procureur d'Annecy.

Le pavillon Londonnien de la famille tuée à Annecy en vidéo