Tuerie d'Aurora: un juge réclame le secret dans l'enquête

La justice du Colorado a formellement interdit hier aux enquêteurs de divulguer toute information liée à l'enquête sur la tuerie du cinéma d'Aurora.
06 août 2015, 10:40
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
People walk past a sign for movie The Dark Knight Rises at Regal Cinemas at Crossgates Mall in Albany, N.Y., on Friday, July 20, 2012. A gunman in a gas mask barged into a crowded Denver-area theater during a midnight premiere of the Batman movie on Friday, July 20, 2012, hurled a gas canister and then opened fire, killing 12 people and injuring at least 50 others in one of the deadliest mass shootings in recent U.S. history. (AP Photo/Mike Groll)

L'arrêt rendu par le juge William Sylvester vise les membres des différentes forces de police qui participent à l'enquête sur la tuerie d'Aurora. 

Il leur est interdit de "divulguer toute information susceptible de mettre en danger l'équité d'un procès dans cette affaire". Le juge Sylvester, à la requête des procureurs, a parallèlement interdit à l'université du Colorado de diffuser la moindre information relative au suspect, James Holmes.
 
Le drame a fait douze morts et 58 blessés la semaine dernière. Depuis, on ignore encore tout des motivations ayant poussé le tireur à passer à l'acte.
 
James Holmes, qui a comparu pour la première fois en public lundi dernier, devrait se voir notifier les charges retenues contre lui lors d'une nouvelle audience, fixée à lundi prochain.
 
Contrairement à la première audience, où l'on a pu voir le visage inexpressif du tireur présumé, les caméras de télévision ne seront cette fois pas admises dans la salle de tribunal.