Ukraine: des sanctions potentielles de l'UE contre la Russie

Laurent Fabius a déclaré mercredi que l'Union européenne était prête à imposer des sanctions à la Russie si celle-ci ne s'engageait pas pour la fin de la crise ukrainienne.
07 août 2015, 13:27
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
French Foreign Minister Laurent Fabius, speaks to the media after a defense meeting at the Elysee Palace in Paris, Wednesday Aug. 28, 2013. French President Francois Hollande said Tuesday, that France was prepared to take action against those responsible for gassing people in Syria.(AP Photo/Michel Euler)

L'Union européenne est prête à imposer jeudi de nouvelles sanctions à la Russie si cette dernière n'engage pas la désescalade en Ukraine en acceptant notamment un groupe de contact pour une sortie de crise, a déclaré mercredi Laurent Fabius.

"Demain, il y a un Conseil européen spécial, des sanctions peuvent être votées s'il n'y a pas une désescalade", a dit le chef de la diplomatie française.

Ces sanctions, qui s'ajouteraient à la suspension de la préparation du G8 de Sotchi, concerneraient "les visas, les discussions économiques, (...) les avoirs d'un certain nombre d'oligarques", a précisé Laurent Fabius.

"La désescalade, ça veut dire en particulier accepter le groupe de contact pour une sortie" de crise, a poursuivi le ministre des Affaires étrangères. "L'Allemagne et la France (...) ont mis au point une espèce de proposition de plan de sortie. On va voir s'il est accepté qu'il soit discuté", a-t-il dit.

Cette initiative reprend des éléments du plan du 21 février : gouvernement d'union, retrait russe, dissolution des milices extrémistes, mise en oeuvre de la Constitution ukrainienne de 2004, organisation d'une élection présidentielle...

L'Ukraine, a souligné Laurent Fabius, "doit travailler à la fois avec la Russie et avec l'Union européenne, ce n'est pas ou l'un ou l'autre, c'est les deux".