Ukraine: deux enfants tués par un obus non explosé

Des écoliers de Zougres, à environ 30 km de Donetsk dans l'est de l'Ukraine ont été victimes d'un obus non explosé. Deux sont morts, cinq autres sont blessés.
07 août 2015, 14:17
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Deux enfants ont été tués et cinq autres blessés vendredi soir à Zougres, à environ 30 km de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. Les écoliers voulaient déplacer un obus non explosé dans une zone séparatiste

Deux enfants ont été tués et cinq autres blessés vendredi soir à Zougres, à environ 30 km de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. Les écoliers voulaient déplacer un obus non explosé dans une zone séparatiste, ont indiqué samedi les autorités régionales. Par ailleurs, Moscou va moderniser des installations militaires en Crimée.

"Sept écoliers ont trouvé un obus non explosé. L'engin a sauté quand ils ont tenté de le déplacer. Deux enfants sont morts sur le coup et cinq autres ont été blessés et hospitalisés", a indiqué dans un communiqué l'administration régionale, fidèle au gouvernement ukrainien.

Station antimissile

Par ailleurs, les forces russes vont moderniser et rouvrir en Crimée une station radar d'alerte antimissile, installée à l'époque soviétique dans cette péninsule ukrainienne rattachée en mars à la Russie, a annoncé samedi un haut responsable de la défense russe.

"La station radar Dnepr, déployée à Sébastopol, le port d'attache de la flotte russe de la mer Noire, sera relancée après la modernisation et deviendra opérationnelle en 2016", a déclaré le commandant des forces spatiales et aériennes russes, Alexandre Golovko, cité par l'agence officielle russe TASS.

Déployée en Crimée dans les années 1970 par les autorités soviétiques, cette station a été louée par la Russie à l'Ukraine pendant plusieurs années après la chute de l'URSS, avant d'être abandonnée.

En juillet, Vladimir Poutine avait déclaré que la Russie "devait restaurer les infrastructures militaires" en Crimée, "pour renforcer la défense du pays" en réponse au renforcement de la présence de l'OTAN en Europe de l'Est, notamment en mer Noire et en mer Baltique.