Ukraine: le DFAE déconseille de se rendre en Crimée

En raison de la situation tendue qui règne en Crimée, le DFAE recommande aux Suisses de renoncer à s'y rendre.
07 août 2015, 13:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
epa04118664 Russian Navy minesweeper 'Turbinist', moors in the bay of Sevastopol, Crimea, Ukraine 10 March 2014.  Russian President Putin and Foreign Minister Lavrov will discuss formation of a contact group to establish direct talks with Ukraine, British government officials confirmed 09 March. The USA and European Union have threatened sanctions against Moscow over the military standoff in the strategic Crimean peninsula, and are urging Russia to pull back its forces in the region and allow in international observers and human rights monitors. Crimea, which has a majority ethnic Russian population, is strategically important to Russia as the home port of its Black Sea Fleet.  EPA/ZURAB KURTSIKIDZE

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) déconseille aux Suisses de se rendre en Crimée. La situation est "tendue" dans la perspective du référendum de dimanche sur le rattachement de la péninsule à la Russie et "l’évolution des événements est imprévisible", estime-t-il.

Selon la situation, il est très "difficile, voire impossible" pour l’ambassade de Suisse à Kiev de porter assistance à ses ressortissants en cas d’urgence, ajoute le DFAE dans ses conseils aux voyageurs. Pour cette raison, "les voyages de tous types à destination de la Crimée sont déconseillés".

Les services de Didier Burkhalter avaient déjà renforcé le 20 février leurs conseils aux personnes désireuses de se rendre en Ukraine. Ils déconseillaient alors "les voyages touristiques ou autres qui ne présentent pas un caractère d'urgence" dans tout le pays.