Ukraine: les Etats-Unis suspendent la coopération militaire avec la Russie

Suite aux actions russes en Crimée, le Pentagone a annoncé lundi que Washington suspendait sa coopération militaire avec Moscou.
07 août 2015, 13:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Cette décision a été prise à l'issue d'une réunion organisée par Barack Obama à la Maison Blanche.

Les Etats-Unis ont "suspendu tous les liens militaires" entre Washington et Moscou à la suite de l'intervention russe en Crimée, a annoncé lundi le Pentagone. Cette décision a été prise à l'issue d'une réunion organisée par Barack Obama à la Maison Blanche avec ses principaux conseillers dans les domaines militaire et de la sécurité nationale.

La suspension des liens militaires concerne les manoeuvres et les déplacements de bâtiments de guerre dans les ports des deux pays. "Nous appelons la Russie à désamorcer la crise en Ukraine et les forces russes en Crimée à retourner dans leurs bases, conformément aux accords régissant les activités de la Flotte russe de la mer Noire", a dit le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone.

Washington a notamment bénéficié ces dernières années de l'appui de Moscou pour l'imposante logistique de l'armée américaine en Afghanistan.

Les services du représentant américain au Commerce ont pour leur part annoncé la suspension de négociations bilatérales à venir dans les domaines du commerce et des investissements.

Barack Obama a invité son homologue Vladimir Poutine à accepter l'envoi d'observateurs internationaux pour parvenir à un accord acceptable pour tous les Ukrainiens. "Avec le temps, ce sera une affaire coûteuse pour la Russie. Et le moment est venu pour eux de se demander s'ils peuvent servir leurs intérêts en ayant recours à la diplomatie par opposition à la force", a-t-il déclaré.

Aide économique à l'Ukraine

Plusieurs responsables du Congrès américain désireux de soutenir Kiev face à la Russie ont par ailleurs exprimé lundi leur intention d'adopter rapidement des mesures d'aide économique à l'Ukraine. Celles-ci pourraient inclure la garantie de prêts à hauteur d'un milliard de dollars.

Le secrétaire d'Etat John Kerry avait déjà annoncé la semaine dernière que Washington préparait un plan pour garantir un éventuel prêt international du même montant. Mais le Congrès dispose de plus de latitude que l'exécutif américain pour autoriser des dépenses et déclencher d'éventuelles sanctions contre un pays tiers.

Au Sénat américain, le président de la commission des Affaires étrangères a annoncé qu'une proposition de loi était en train d'être élaborée pour fournir une aide à l'Ukraine "afin de contrer les actes de la Russie visant à annexer le territoire ukrainien par la force".

Le sénateur a aussi dit être en consultation avec l'administration de Barack Obama pour d'éventuelles sanctions contre des Russes et des Ukrainiens. Ces dernières incluraient l'interdiction de visas, le gel d'avoirs, la suspension de ventes militaires et de la coopération militaire, ainsi que des sanctions économiques.