Ukraine: plus de 130'000 tonnes de munitions et d'obus prennent feu, un mort et cinq blessés

Vendredi, près de l'Est rebelle de l'Ukraine, un dépôt d'armes a pris feu. L'espace aérien est fermé dans un rayon de 40 km et le corps d'une femme a été découvert sous les débris. Cinq autres personnes ont été blessées Une enquête est ouverte.
24 mars 2017, 18:20
/ Màj. le 24 mars 2017 à 19:20
En Ukraine, l'incendie a fait un mort et l'espace aérien a dû être fermé.

Le gigantesque incendie d'un dépôt d'armes et de munitions près de l'Est rebelle de l'Ukraine a fait un mort et plusieurs blessés avant d'être maîtrisé, ont annoncé vendredi les autorités ukrainiennes. Les flammes avaient déclenché des explosions en série pendant plusieurs jours.

Kiev a par ailleurs ordonné de fermer l'espace aérien dans un rayon de 40 km du lieu de l'incendie, à Balakliïa, près de Kharkiv. Environ 20'000 personnes ont au total été évacuées.

"Le corps d'une femme née en 1951 a été découvert sous les débris d'une maison détruite" à la suite des explosions, a déclaré le chef du Service des Situations d'urgence, Nikolaï Tchétchiotkine, lors d'un discours devant les députés. Cinq personnes ont également été blessées par les explosions.

 

 

Parmi les pistes principales évoquées par les enquêteurs figure celle d'un engin explosif largué par un drone sur l'entrepôt, a pour sa part indiqué un vice-ministre de l'Infrastructure, Iouri Lavreniouk.

L'incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi dans le dépôt d'armes de Balakliïa, qui abritait plus de 138'000 tonnes de munitions et d'obus. Les circonstances restaient floues mais le Parquet militaire a ouvert une enquête pour sabotage et "négligence". Le ministre de la Défense a lui pointé du doigt Moscou et les séparatistes prorusses comme auteurs de ce "sabotage".