Réservé aux abonnés

Un attentat frappe le coeur du régime

La mort du beau-frère de Bachar el-Assad et du ministre de la Défense, homme clé de la sécurité dans le pays, pourrait hâter la chute du gouvernement syrien.
06 août 2015, 10:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6232082.jpg

Le spectaculaire attentat a décapité l'appareil de répression au terme d'une invraisemblable faille de sécurité. Un homme a réussi à s'introduire hier dans le bâtiment ultraprotégé de la Sécurité nationale du quartier de Rawdah, en plein coeur de Damas, avant de faire exploser une mallette qu'il a tendue à l'un des cadres sécuritaires du régime en réunion avec ses collègues. "Je suis sous le choc, l'impact est énorme" , soupirait quelques instants après un journaliste syrien proche du régime. L'homme en question serait le propre garde du corps de l'un des participants, Hicham Bekhtiar. Ce qui...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois