Réservé aux abonnés

Un duel législatif se joue au pays de Mohamed VI

Le scrutin du jour est dominé par les islamistes et leurs adversaires.
06 oct. 2016, 23:48
/ Màj. le 07 oct. 2016 à 00:01
Abdelilah Benkirane, Chief of Government of Morocco, speaks during a panel session at the 45th Annual Meeting of the World Economic Forum, WEF, in Davos, Switzerland, Friday, January 23, 2015. The overarching theme of the Meeting, which takes place from 21 to 24 January, is "The New Global Context". (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) SWITZERLAND WEF 2015 DAVOS

L’ampoule électrique contre le tracteur. Les élections législatives marocaines à un tour qui se tiennent aujourd’hui dans un pays où l’analphabétisme reste prégnant, sont dominées par un rude duel entre le parti de la Justice et du Développement (PJD) et le parti Authenticité et Modernité (PAM). Les islamistes monarchistes du premier ministre Abdelillah Benkirane affrontent dans les urnes les démocrates-sociaux royalistes d’Ilyas El Omari. La bipolarisation du vote est accentuée par l’enjeu du scrutin. Selon la nouvelle Constitution, le roi doit choisir son chef du gouvernement dans les rangs ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois