Un garde suisse publie un livre de recettes des papes

Le livre que le Suisse David Geisser "Bon appétit, garde suisse" offre un aperçu de la vie dans la cité à travers les plats préférés de ses habitants, dont les trois derniers papes.
07 août 2015, 14:21
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
RETRANSMITTING TO PROVIDE TIGHTER CROP OF ALT115. A Vatican Swiss Guard salutes Pope Francis he leaves after the morning session of a two-week synod on family issues at the Vatican, Monday, Oct. 6, 2014. Francis has urged bishops to speak their minds about contentious issues like contraception, gays, marriage and divorce at the start of the meeting aimed at making the church's teaching on family matters relevant to today's Catholics. (AP Photo/Alessandra Tarantino)

"Dulce de leche" argentin ou "pierogi" polonais: un cuisinier membre des gardes suisses publie un livre de recettes du Vatican. "Bon appétit, garde suisse" offre un aperçu de la vie dans la cité à travers les plats préférés de ses habitants, dont les trois derniers papes.

Le "dulce de leche", une forme de confiture de lait inventée il y a un siècle en Argentine, a débarqué au Vatican en mars 2013, en même temps que Jorge Bergoglio.

David Geisser, cuisinier de 24 ans, était entré un mois plus tôt chez les gardes suisses, après une formation professionnelle dans plusieurs restaurants réputés.

Raviolis pour Jean Paul II

Dans son livre qu'il a présenté mardi à la presse en grand uniforme, il offre un aperçu de la vie au Vatican à travers les plats emblématiques des gardes suisses, de leurs saints protecteurs mais aussi de certains hauts prélats, dont les trois derniers papes.

Un menu polonais autour de "pierogi", une sorte de ravioli, pour Jean Paul II. Un menu bavarois pour Benoît XVI. Pour François, ce seront des empenadas, une "colita de cuadril" (viande grillée) et le "dulce de leche".

"Un soldat peut se battre et faire la guerre quand il a mangé assez et bien", a commenté, selon l'agence Ansa, en souriant le commandant des gardes suisses, Daniel Anrig.