Un neveu de Saddam Hussein demande l'asile en Autriche

Un neveu de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein, interpellé lors d'un contrôle de police de routine en Autriche, a déposé une demande d'asile dans le pays. L'homme, âgé de 42 ans ne ferait pas l'objet d'un mandat d'arrêt international, selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur.
06 août 2015, 10:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le neveu n'avait aucun papier sur lui et a demandé l'asile aux  policiers qui voulaient vérifier son identité.

«Son identité a été confirmée sans aucun doute possible», a  déclaré Karl-Heinz Grundboeck, désignant cet homme sous le nom de  Bashar N.. L'homme se trouvait en compagnie de deux autres Irakiens  jeudi dans la gare de Traiskirchen, à 10 km au sud de Vienne, lors  de son interpellation vers 12h00, a indiqué M. Grundboeck,  confirmant des informations de la télévision publique ORF.

Il n'avait aucun papier sur lui et a demandé l'asile aux  policiers qui voulaient vérifier son identité. Bashar N. a ensuite  déclaré être un neveu de Saddam Hussein, ajoutant qu'il était arrivé  en Autriche par avion, en provenance de Turquie. Son identité a été  confirmée grâce à ses empreintes digitales.

Les deux autres hommes interpellés, qui ont aussi demandé  l'asile, n'avaient pas de liens avec lui, a ajouté le porte-parole.  Le neveu de Saddam Hussein a été transféré dans un lieu tenu secret  pour des raisons de sécurité. Sa demande sera examinée, comme celle  de tout autre demandeur d'asile, a-t-il dit.

La police autrichienne n'a pas encore contacté les autorités  irakiennes, et une demande de Bagdad pour interrogatoire ne pourra  être examinée qu'une fois le traitement de la demande d'asile  achevé, selon M. Grundboeck.

La police effectue de nombreux contrôles autour de la ville de  Traiskirchen, qui héberge un centre de demandeurs d'asile et qui se  trouve proche de la frontière avec la Hongrie, un lieu de passage  souvent utilisés par les migrants illégaux.

Saddam Hussein a été pendu en 2006, trois ans après l'invasion du  pays par les forces américaines. Il a été condamné à mort pour un  massacre de chiites en 1982.